Email     Password  
Connection | Subscription
Collaborative
technologies
Entrepreneurship
RH
marketing
OnLine
Media
eRecruiting and
talent management
Dialogue
social
Software
development
e-Business
Page
  ...  
  L'entreprise offre un emploi et pense tout bêtement que cela suffit pour que le collaborateur soit engagé. Il s'est engagé à respecter son contrat d'embauche, donc de réaliser le travail qu'il est censé faire. A quoi donc correspond cette demande d’engagement? citons quelques hardies hypothèses: *un caprice *une lubie *une mode *un chantage *un conseil de son consultant *un besoin de faire comme les autres concurrents *une volonté de réduire le désengagement ambiant *un mensonge *un rêve *une rage de dents Vous n'y êtes pas, tout simplement , elle commence à sentir que l'épée de Damoclès de la peur du déclassement ne passe plus, le chant des valeurs est inaudible, la carotte est cuite et le bâton est mou. Alors on souffle dans le clairon, "soyez engagés oyez oyez", mais il en faudra un peu plus, par exemple éclairer des contreparties éthiques et franches, c'est une autre histoire.
Article
Collaborative content preparation:
Speakers (1)
AUDIENCE
Webtv guidelines
 
 
Follow us on Facebook
Subject proposed by Victor WAKNINE
Organization by Frédéric BASCUNANA
Format : Talkshow
Treatment : Debate
 
Speakers :
Frédéric BASCUNANA, SMARTNOMAD + EFFORST.ORG + @PitchParties & ...
Digital Entrepreneur - Keynote Speaker - DealMaker & Pitc...
 

L'entreprise offre un emploi et pense tout bêtement que cela suffit pour que le collaborateur soit engagé.
Il s'est engagé à respecter son contrat d'embauche, donc de réaliser le travail qu'il est censé faire.

A quoi donc correspond cette demande d’engagement? citons quelques hardies hypothèses:

*un caprice
*une lubie
*une mode
*un chantage
*un conseil de son consultant
*un besoin de faire comme les autres concurrents
*une volonté de réduire le désengagement ambiant
*un mensonge
*un rêve
*une rage de dents

Vous n'y êtes pas, tout simplement , elle commence à sentir que l'épée de Damoclès de la peur du déclassement ne passe plus, le chant des valeurs est inaudible, la carotte est cuite et le bâton est mou.

Alors on souffle dans le clairon, "soyez engagés oyez oyez", mais il en faudra un peu plus, par exemple éclairer des contreparties éthiques et franches, c'est une autre histoire.





Topic brought to you by:
Loading...
Share the link:
Connected subjects:
  • Here's my feedback:
    Below, I explain my motivation to the organizers:


    I transmit my opinion: I find this subject...




    Misc infos
    Location : Dans les studios de Webcastory
    Comment from Victor WAKNINE: et vous, avez vous été engagé pour un emploi ou pour un engagement de performance? Comment from Frédéric BASCUNANA: Enfin le bon sujet qui décoiffe et qui aborde sans complexe le plus catastrophique des non-dits du management bien pensant...... et ce n'est manifestement pas qu'une posture : c'est aussi une opportunité pour faire un petit travail salutaire de lucidité, revoir les fondamentaux sans chichi, construire une relation déculpabilisée fondée sur un contrat structurant pour la collaboration.Victor : tu es un bienfaiteur. Comment from Victor WAKNINE: ton qualificatif m'enchante qu'espérer de + Comment from Alejandra SANCHEZ: et d'autant plus quand il s'agit de la RSE ! en effet, le lien de subordination propre au contrat de travail, diminue les chances d'un engagement authentique pour contribuer à la responsabilité sociétale de l'entreprise pour laquelle on travaille. Il me semble que cet engagement vient seulement quand il répond à des valeurs et des besoins fondamentaux de la personne (donner du sens à son travail, être utile et contribuer à un cause commune, m'apporter de la reconnaissance de la part de ceux qui comptent pour moi... ) Mais malheureusement, peu d'entreprises comprennent cet enjeu fondamental du déploiement de leur politique RSE et tentent seulement de la déployer avec les leviers classiques de la carotte (qui est en effet bien cuite aujourd'hui :)), ou du bâton - violence et souffrance au travail (charge de travail de plus en plus lourde ou un management de moins en moins participatif) !!!