Email     Password  
Connection | Subscription
Collaborative
technologies
RH
marketing
Entrepreneurship
Dialogue
social
OnLine
Media
eRecruiting and
talent management
e-Business
Page
Software
development
  ...  
Comme Christophe Dejours, des psychologues pointent la perte du collectif dans les organisations comme une cause de la recrudescence du stress au travail et des pathologies psychologiques. Derrière cette dégradation, les modes d’évaluation des performances et la qualité totale sont dans la ligne de mire de la recherche. Mais peut être que le 2.0 va balayer ces problèmes d'un revers de main... Le management 2.0, lotion miracle aux maux du siècle ?
Here's my feedback:
I transmit my opinion: I find this subject...




Misc infos
Location : Dans les studios de Webcastory
Preparation
notes
Help us to
prepare this subject!
Speakers (5)
AUDIENCE
 
Format : Talkshow
Treatment : Debate
 
Speakers :

Comme Christophe Dejours, des psychologues pointent la perte du collectif dans les organisations comme une cause de la recrudescence du stress au travail et des pathologies psychologiques. Derrière cette dégradation, les modes d’évaluation des performances et la qualité totale sont dans la ligne de mire de la recherche.

Mais peut être que le 2.0 va balayer ces problèmes d'un revers de main...

Le management 2.0, lotion miracle aux maux du siècle ?

Related expertises:  risques psychosociaux
Please note this page is where we have already prepared the topic upfront, in order to deliver it as a "Format : Talkshow ".
We had set a deadline in order to complete the preparation, and it was : 7.8.2014.
The date being past now, the subject under its finalized aspect will soon be published, as a result of our collaboration.

And it does not mean you can’t keep on commenting it below! (it may indicate to everyone the next episode’s theme)

La première problématique porte sans doute, avant même de parler de 2.0, sur le rôle de l'esprit collectif dans le travail. La thèse défendue par Christophe Dejours dans cette vidéo peut passer pour du bon sens : la solidarité, le collectif, au sein d’une organisation permet de mieux supporter les difficultés en les partageant et en construisant dessus. Pour lui le travail n’est pas devenu plus difficile, au contraire, d’un point de vue macro il serait même devenu plus facile. En revanche la dégradation du collectif dans les organisations le rendrait plus difficile à supporter. Il faudrait y voir un facteur important dans la recrudescence du stress au travail et des maladies psychologiques.

Est-ce une vaste blague ? Stupeur et tremblements d’Amélie Nothomb, remasterisé à la sauce des suicides en entreprise… Faut il y voire un cruel rappel de la fragilité de notre mental, que même un cadre dynamique peut succomber à petit feu sous la pression de son environnement ? Ou encore faut-il s’élever contre cette victimisation de l’employé qui donne du grain à moudre aux esprits faibles et tue les velléités combatives dans une morosité ambiante ?

A coté de cela le management 2.0 débarque en sauveur Ayatollesque de tous les maux du monde et dans un éclair de géni replace le collectif au centre de l’entreprise. Miracle ! La confiance retrouvée permet aux employés de collaborer et de s’entraider dans la joie et la bonne humeur. M. Dejours, toutes vos craintes n’ont plus lieu d’être car les experts du 2.0 sont là et vont faire table rase de ce qui appartient de toutes façons au passé, ces vieilles tapisseries rongées par les mites. Alors franchement pourquoi s’en faire ? Nous avons les armes pour changer le monde…

Bon alors, concrètement, sur le sujet du stress au travail et des cadres qui sautent par les fenêtres, le 2.0 nous sauvera-il ou pas ? 

Connected subjects:
  • Comment from : Le collectif et la solidarité au sein d’une équipe se vivent au quotidien. Ils ne se décrètent pas. Ils s’évaluent à l’aune des difficultés rencontrées mais aussi des victoires et des réussites à fêter.Le management 2.0 ne change rien à cela. Il dresse l’image d’un manager idéal avec des méthodes idéales, lesquelles - nous serions tentés de le croire -, seraient la solution à tous les maux managériaux du quotidien. Force est de constater que même le plus performant des managers peut être vulnérable et désarçonné par une situation nouvelle à laquelle il ne sait pas quelle solution apporter. Le management 2.0 lui procure-t-il ces solutions ou une approche différente pour traiter le problème ? Il pose surtout des injonctions déguisées ou orne d'un ruban neuf des approches managériales qui ont fait leurs preuves.Les bonnes intentions du management 2.0 sont en théorie difficilement attaquables. En effet, qui ne rêve pas de collaborateurs heureux et performants au travail ? Toutefois, n’instaure-t-il pas un nouveau benchmark, un nouvel outil de mesure des capacités managériales ? Un nouveau Graal à conquérir pour des managers déjà soumis à forte pression ? Comment from Corinne Dangas: Qu'est-ce que le "management 2.0" ? Les méthodes de Zorro le manager ? Ou le fabuleux RSE-qui-lave-le-collectif-plus-blanc ?(En tout cas, si c'est Zorro le manager, il risque de fatiguer rapidement, non ? Et n'est-ce pas précisément de lui que Christophe Dejours veut parler ?) Je suis d'accord avec Karine, c'est très joli sur le papier tout ça, plein de bonnes intentions. Mais peut-être faudrait-il réfléchir encore un peu plus à la nature du Graal à conquérir et à la façon dont le "2.0" opère dans l'entreprise mais aussi (et surtout) à ses frontières et au-delà, au lieu de continuer à faire porter des injonctions paradoxales de plus en plus grandes sur l'intérieur, ce qui est encore à ma connaissance l'un des meilleurs moyens de provoquer une rupture. Comment from : se porte volontaire pour participerJe suis volontaire pour débattre de ce que pourrait apporter le management 2.0 aux managers. J'accompagne dans ma pratique quotidienne des manager en situation de burnout. Ils sont majoritairement très investis et très exigeants avec eux-mêmes. L'envie de bien faire, de répondre aux exigences de l'entreprise, de faire face aux situations difficiles et surtout de préserver leur équipe, les place très souvent en situation d’avoir à concilier l’inconciliable. Le stress est pour eux protéiforme. Le mangement 2.0 est-il une nouvelle échelle de mesure du « bien manager » ou une véritable boite à outils pour les managers et leurs équipes? Comment from Corinne Dangas: J'adore ce lapsus (pour l'avoir longtemps fait moi-même je m'autorise à le souligner) : le "mangement 2.0" ... l'enjeu du sujet étant donc de savoir si le 2.0 est (ou pas) une pilule rose efficace contre les maux qu'apparemment semble contenir ce mot ! ;-) Comment from : à mettre à l’odj d’une prochaine supervision :-)Le management 2.0 peut-il venir au secours des managers aussi bien pour eux-mêmes que pour leurs équipes ? Peut-il solutionner les maux qui font échos aux mots « sentiment de se noyer, d’être mangé, de ne plus s’en sortir, d’être submergé… » ? Comment from Corinne Dangas: A un autre degré on peut aussi questionner le paradoxe qu'il y a à devoir -lapsus oblige - "manger les autres", somme toute bien difficile à concilier avec tout ce bel édifice collaborativo-2.0 ;) Comment from vincent mandinaud: se porte volontaire pour participerBonjourJe découvre vos activités, vos sujets.Sur celui-ci, ce rapport pourrait surement vous être utile pour préparer le sujet.http://www.strategie.gouv.fr/content/rapport-l%E2%80%99impact-des-tic-sur-les-conditions-de-travailJe ne suis pas spécialiste du sujet et je ne souhaite pas spécialement participé.Assisté en ligne pourquoi pas.Cordialement, Comment from Corinne Dangas: Sujet qui m'intéresse particulièrement, et côtoyé du dehors (gestion de personnel) et du dedans (parcours personnel). Je vois le plateau bien au complet pour cette fois mais je participerai volontiers dans le futur à un autre sur ce thème.