Email     Password  
Connection | Subscription
Collaborative
technologies
Entrepreneurship
RH
marketing
OnLine
Media
eRecruiting and
talent management
Dialogue
social
Software
development
e-Business
Page
  ...  
La réussite aidant, certains patrons finissent par croire qu’ils détiennent la vérité et font fi des conseils de leurs collaborateurs. A force de ne plus vouloir entendre, ils ne voient plus les dangers. Et c’est la chute fatale !  
Webcast
notes
Speakers (3)
AUDIENCE
 
 
Follow us on Facebook
Subject proposed by Jean-Paul LUGAN
Organization by Sibylle Lhopiteau
Format : Talkshow
Treatment : Debate
Activity sector : Human Resources
 
Speakers :
Jean-Paul LUGAN, Lugan and Partners
Président du cabinet lugan and Partners, écrivain, confér...
Victor WAKNINE, Consultant en performance globale et capital humain, créa...
Frédéric BASCUNANA, SMARTNOMAD + EFFORST.ORG + @PitchParties & ...
Digital Entrepreneur - Keynote Speaker - DealMaker & Pitc...

La réussite aidant, certains patrons finissent par croire qu’ils détiennent la vérité et font fi des conseils de leurs collaborateurs.

A force de ne plus vouloir entendre, ils ne voient plus les dangers. Et c’est la chute fatale !

 

Keywords:  management
Related expertises:  Management RH

Topic brought to you by:
Loading...
Share the link:
Connected subjects:
  • Here's my feedback:
    I transmit my opinion: I find this subject...




    Misc infos
    Location : Dans les studios de Webcastory
    Comment from Corinne Dangas: "moi dans mon codir je ne veux pas de béni-oui-oui" Oui ! Très bon sujet, car malheureusement dans la vraie vie ça ne marche pas tjrs ainsi ;) (... comment faire pour y pallier ?)Cette phrase m'a rappelé avoir à plusieurs occasions entendu évoquer comme qualité n°1 et critère-clé de recrutement, la "malléabilité" : dans ce type de contexte, on imagine bien ne pas pouvoir tabler sur la fait qu'un codir - pour autant qu'il existe - jouera correctement son rôle, et pourra rééquilibrer d'éventuelles orientations mal ciblées ou simplement un peu excessives. (Comme Fred, je pense aussi que le syndrôme d'Icare ne préjuge absolument pas d'une mauvaise orientation / intention, simplement d'un déficit d'ancrages concrets qui peut risquer de faire quitter le sol, et peut n'être qu'un peu trop d'emballement, par rapport aux réalités, et à ceux qui doivent suivre derrière)