Email     Password  
Connection | Subscription
Collaborative
technologies
Entrepreneurship
RH
marketing
OnLine
Media
eRecruiting and
talent management
Dialogue
social
Software
development
e-Business
Page
  ...  
La nécessité pour les entreprises de maintenir leur compétitivité en exploitant leur vivier de compétences internes passe par un recours toujours plus accru à la formation « tout au long de la vie ».   L’e-learning semble apporter une réponse rêvée, puisqu’il permet de mettre en œuvre des formations à moindre coût que les traditionnelles formations en salle, et en apportant d’indéniables avantages de souplesse organisationnelle, notamment en matière de gestion des temps de formation. Mais est-il la panacée ?   Car, à ce compte, la quasi-totalité des entreprises devrait aujourd’hui l’avoir adopté. Or force est de constater, que bien qu’il fasse beaucoup parler de lui, il ne représente à ce jour qu’une faible part du marché de la formation professionnelle continue (1% selon certaines études, avec un recours partiel qui reste toutefois difficile à estimer, et dont la tendance haussière est significative). Quelles en sont les raisons ?   Que peut-on faire, ou ne pas faire, avec l’e-learning ?  
Here's my feedback:
Below, I explain my motivation to the organizers:


I transmit my opinion: I find this subject...




Misc infos
Location : Dans les studios de Webcastory
Article
Collaborative content preparation:
Speakers (2)
AUDIENCE
Webtv guidelines
 
 
Follow us on Facebook
Subject proposed by Corinne Dangas
Organization by Corinne Dangas
Format : Talkshow
Treatment : Debate
 
Speakers :
Christophe Batier, Université Claude Bernard Lyon1
Responsable Elearning Lyon1
Frédéric BASCUNANA, SMARTNOMAD + EFFORST.ORG + @PitchParties & ...
Digital Entrepreneur - Keynote Speaker - DealMaker & Pitc...
La nécessité pour les entreprises de maintenir leur compétitivité en exploitant leur vivier de compétences internes passe par un recours toujours plus accru à la formation « tout au long de la vie ».
 
L’e-learning semble apporter une réponse rêvée, puisqu’il permet de mettre en œuvre des formations à moindre coût que les traditionnelles formations en salle, et en apportant d’indéniables avantages de souplesse organisationnelle, notamment en matière de gestion des temps de formation. Mais est-il la panacée ?
 
Car, à ce compte, la quasi-totalité des entreprises devrait aujourd’hui l’avoir adopté. Or force est de constater, que bien qu’il fasse beaucoup parler de lui, il ne représente à ce jour qu’une faible part du marché de la formation professionnelle continue (1% selon certaines études, avec un recours partiel qui reste toutefois difficile à estimer, et dont la tendance haussière est significative). Quelles en sont les raisons ?
 
Que peut-on faire, ou ne pas faire, avec l’e-learning ?
 
Related expertises: 
L'e-learning est-il un choix approprié à toutes les situations et domaines de formation, et quelles sont ses limites ?

Quels types de compétences, aujourd’hui, sait-on délivrer d’une façon dont l’efficacité est vérifiée et plus à prouver, sur la base de formations e-learning, ou mixtes ?
 
Peut-il s’adapter à tous  les contextes d’entreprise ? Quels sont les freins à un recours plus massif du côté des structures qui disposent d’environnement déjà appropriés, notamment de plates-formes LMS ?  Et les obstacles à son adoption par les petites et moyennes entreprises ?

Que valent les contenus et serious games sur étagère, et plus largement les solutions « meilleur marché », à la portée des bourses les plus communes ? A quels types de compétences forment-ils ?

Comment établir ces différents diagnostics et évaluer la pertinence du recours à l’e-learning, selon les cas, et comment en amorcer l’implémentation ?
Topic brought to you by:
Loading...
Share the link:
Connected subjects:
  • Comment from Catherine TARAPACKI-PINTO: Ouvrons le débat : à la lecture de cet article : http://www.miroirsocial.com/actualite/une-formation-koh-lanta-chez-adecco on peut sans doute imaginer le gap qu'il peut y avoir entre ce qu'on vécu ces salariés et ce qu'aurait pu envisager la société Adecco pour proposer une formation à ses collaborateurs...