Email     Password  
Connection | Subscription
Collaborative
technologies
Entrepreneurship
RH
marketing
OnLine
Media
eRecruiting and
talent management
Dialogue
social
Software
development
e-Business
Page
  ...  
La formation s’est pendant longtemps limité au champ d’un enseignement « top down », que l’apport des technologies et l'e-learning ont plus ou moins automatisé, puis perfectionné.   Cependant, malgré l’évolution des méthodes et outils, il reste exister un gouffre entre le volume d’apprentissage relevant de l’informel (hors temps de formation, conversations entre pairs, etc.) et la primauté accordée de façon générale par la formation, notamment d’un point de vue budgétaire, à l’apprentissage formel.
Here's my feedback:
Below, I explain my motivation to the organizers:


I transmit my opinion: I find this subject...




Misc infos
Location : Dans les studios de Webcastory
Article
Collaborative content preparation:
Speakers (2)
AUDIENCE
Webtv guidelines
 
 
Follow us on Facebook
Subject proposed by Corinne Dangas
Format : Talkshow
Treatment : Debate
 
Speakers :
Corinne Dangas, Kreamedia
Gérante fondatrice
Frédéric BASCUNANA, SMARTNOMAD + EFFORST.ORG + @PitchParties & ...
Digital Entrepreneur - Keynote Speaker - DealMaker & Pitc...
La formation s’est pendant longtemps limité au champ d’un enseignement « top down », que l’apport des technologies et l'e-learning ont plus ou moins automatisé, puis perfectionné.
 
Cependant, malgré l’évolution des méthodes et outils, il reste exister un gouffre entre le volume d’apprentissage relevant de l’informel (hors temps de formation, conversations entre pairs, etc.) et la primauté accordée de façon générale par la formation, notamment d’un point de vue budgétaire, à l’apprentissage formel.
Différentiel qui s’explique aisément par le fait que ce qui n’est pas formel est par définition difficilement cadrable et réplicable !
L’apprentissage étant social par nature, le social learning est une réponse théorique. Or, surtout en matière de technologies, de la théorie à la pratique... il y a un pas.
 
Pas que les systèmes e-learning essaient désormais de franchir, en se dotant de fonctionnalités « 2.0 » qui visent à intégrer les pratiques collaboratives et sociales de façon toujours plus signifiante aux formations.  
 
Moins qu’une technologie de plus, le social learning est-il une nouvelle approche de l’apprentissage, et le réel avenir de l’e-learning ? Dans quelle mesure s’agit-il de tentatives balbutiantes, de phénomènes de mode, ou de pratiques et d’outils déjà performants et dont l’efficience peut-être prouvée, voire mesurée ?
Le social learning appliqué à l’entreprise, est-il un mirage ?


Il paraît aujourd’hui incontournable que les entreprises intègrent les usages et outils sociaux. Le social améliore la forme, la convivialité, l’accessibilité, l’attractivité, et permet l’immédiateté du transfert des connaissances et des compétences. Mais est-il suffisant pour répondre à tous les besoins d’apprentissage, dans tous les contextes ? Quelles sont les conditions d’un « e-learning 2.0 » réussi ?

A propos, qu'est-ce exactement que l'e-learning 2.0 ? L’e-learning 2.0 est-il du social learning, et réciproquement ? Des communautés d’apprentissage au micro-blogging et à l’intégration des réseaux sociaux, sur quels outils, quelles fonctionnalités, quelles méthodologies repose-t-il ?
 
Quelle est sa place dans les dispositifs de formation déployées à l’heure actuelle ? Au-delà de la dernière tendance pour un LMS à se doter de fonctions sociales, quelles sont celles qui ont fait les preuves de leur aptitude pédagogique, et quelles conclusions peut-on tirer des exemples de déploiement en entreprise ?
 
Entre capacités immersives, serious games, et fonctions sociales et collaboratives, comment va s’opérer le développement de l’e-learning dans les années à venir ? Les unes vont-elles recouvrir les autres, ou cohabiter ? Quelles différences et quelles complémentarités ?
 
A la convergence de l’e-learning, de la veille sur les réseaux sociaux et des RSE favorisant les échanges de connaissances internes, le social learning pourrait théoriquement recouvrir la quasi-totalité des pratiques collaboratives et sociales appliquées à l’entreprise. C’est dire si le champ est vaste ! Où se situent exactement ses frontières ? A force d’évolution des plates-formes, d’intégration des différents systèmes, et d’ajout de  fonctionnalités « 2.0 », le e-learning fait-il son chemin, pour recouvrir ce champ de pratiques ?
Topic brought to you by:
Loading...
Share the link:
Connected subjects:
  • Comment from Frédéric POULET: Très bonne question Corinne !Et une autre façon de la poser pourrait être : Le Social Learning est-il une forme de e-learning collaboratif ? Et si oui, comment le mettre à disposition et le rendre efficient ?C'est pas mal lié à la capacité me semble t-il à greffer à présent des Moteurs de recherche sémantiques, curer l'info, la taguer, la poster, puis la vendre :-) ?Désolé, mais j'ai de mauvais réflexes commerciaux, bouh...A moins que l'on ne pense que le social learning bien organisé ne s'appuie que sur la mise en symbiose de la connaissance existante, ou s'enrichissant par capillarité de contributions elles-mêmes gratuites ? auquel cas c'est assez intéressant de penser que ça devienne presque gratuit (sauf coûts d'hébergement, d'archivage, de recherche et d'animation des communautés)M'enfin in fine, il y quand même sans doute une chaîne de valeur à créer ne serait-ce que pour en faire fonctionner les supports.Que vont devenir nos bons vieux formateurs d'antan ?... A l'image de la grande distribution qui pourrait fonctionner sans caissières, tu risques de voir arriver paradoxalement une remarque de Victor qui va te dire qu'après les méchants financiers, c'est le 2.0 qui va être à l'origine de compression d'overheads.Qu'en penses tu Victor ? je serais très intéressé d'avoir ton point de vue sur le sujet !Amitiés à vous 2 et bon début de semaine Fred Comment from Franck Rougeau: L'avenir du formateur n'est il pas de devenir un gestionnaire de communautés de pratiques ou de communautés de compétences, capable de faire émerger les compétences individuelles à mettre à disposition des autres. Il devient plus un coach de compétences. Comment from Marc Tirel: trouve ce sujet : Excellent !essentiel pour tous ! Comment from Patrick Neveu: Les pratiques se diversifient et se précisent. Le Social Learning complète l'offre de elearning.Chacun devra gérer son capital connaissances comme son bien le plus précieux, savoir le monnayer contre d'autres connaissances pour enrichir les siennes. Il devient nécessaire de savoir bien organiser ses connaissances pour les proposer de manière efficace, pour donner envie aux autres de les acquérir.Vous vous rappelez des arbres de connaissances de Michel Authier et Pierre Lévy ? Comment from Alexandre Muller: Le Social learning a pour objet de structurer une matière informelle puisque c'est celle qui découle des interactions entre les hommes (non prévisible par nature du moins je l'espère). Du coup le Social Learning est tout sauf informel puisqu'il est question de structuration de données, de mise en commun d'un savoir évolutif dans un cadre donné. Lorsqu'il est appliqué au eLearning, le Social Learning (une bonne vieille réunion de brainstorming, n'est-ce pas aussi un forme de Social Leanring?) est un accélérateur de partage des savoirs. C'est très utile tout ça mais en faire une panacée ne serait pas lui rendre service. Il peut être décevant comme peuvent l'être les foules qui parlent sans s'écouter et ne représentera donc jamais à lui tout seul l'avenir de la formation à distance. Comment from YOANN MORIN: trouve ce sujet : Excellent !il est permis de penser que le e-learning sans la dimension sociale est vouée à l'échec car effectivement l'apprentissage est par nature social; Ne devrait t'on pas parler de social e-learning? Comment from Franck Rougeau: Le e-learning était à l'origine l'apprentissage avec une machine hors le social learning est justement l'apprentissage avec ses pairs. Même si le terme e-learning a pu évoluer avec le temps il me paraît étrange de les associer dans une seule expression. Comment from Kash L: Dans ce monde de partage & création communautaire de l'information un autre question surgit quand à formateur-coach: à qui d'assumer ce rôle? Serai-t-il mandaté par ces paires? Selon quels critères??Ou chacun va devenir formateur-coach à tour des rôles??