Email     Password  
Connection | Subscription
Collaborative
technologies
Entrepreneurship
RH
marketing
OnLine
Media
eRecruiting and
talent management
Dialogue
social
Software
development
e-Business
Page
  ...  
La loi de modernisation du dialogue social de 2008 a pour objet d'asseoir la représentativité des syndicats non pas sur leur comportement durant la seconde guerre mondiale avec une représentativité dite irréfragable, mais de la calculer lors de chaque élection Ce plateau a pour objectif de se pencher sur le risque de la réduction des partenaires sociaux au profit d'une majorité de syndicats contestataires. En effet, certaines entreprises se retrouvent actuellement avec pour seuls syndicats représentatifs SUD, CGT et CFE-CGC et bien en peine d'obtenir des accords de 30%. Le nombre des partenaires étaient compliqués à gérer pour les RH et donnait peu de lisibilité avec de multiples alliances mais au moins ces alliances permettaient de trouver des signataires comme la CFDT, FO ou l'UNSA. Comment signer des accords avec seulement la CFE/CGC sans autre organisation acceptant le consensus avec la Direction sur certains textes ? Peut-on envisager un recentrage de la CGT ? une panne du dialogue social, réduit à sa plus simple expression légale ?
Here's my feedback:
Below, I explain my motivation to the organizers:


I transmit my opinion: I find this subject...




Article
Collaborative content preparation:
Speakers (2)
AUDIENCE
Webtv guidelines
 
 
Follow us on Facebook
Format : Talkshow
Treatment : Debate
 
Speakers :
Vincent Berthelot, Conseil Web social

B-R-ent

Cl...
Conseiller web social
Frédéric BASCUNANA, SMARTNOMAD + EFFORST.ORG + @PitchParties & ...
Digital Entrepreneur - Keynote Speaker - DealMaker & Pitc...
La loi de modernisation du dialogue social de 2008 a pour objet d'asseoir la représentativité des syndicats non pas sur leur comportement durant la seconde guerre mondiale avec une représentativité dite irréfragable, mais de la calculer lors de chaque élection

Ce plateau a pour objectif de se pencher sur le risque de la réduction des partenaires sociaux au profit d'une majorité de syndicats contestataires.

En effet, certaines entreprises se retrouvent actuellement avec pour seuls syndicats représentatifs SUD, CGT et CFE-CGC et bien en peine d'obtenir des accords de 30%.

Le nombre des partenaires étaient compliqués à gérer pour les RH et donnait peu de lisibilité avec de multiples alliances mais au moins ces alliances permettaient de trouver des signataires comme la CFDT, FO ou l'UNSA.

Comment signer des accords avec seulement la CFE/CGC sans autre organisation acceptant le consensus avec la Direction sur certains textes ?

Peut-on envisager un recentrage de la CGT ?

une panne du dialogue social, réduit à sa plus simple expression légale ?
Share the link: